SYNDICAT NATIONAL DES PINASSIERS DE CÔTE D'IVOIRE

EXCELLENCE MR LE PRESIDENT,
Le Syndicat national des pinassiers  de Côte d’ivoire vous adresse cette lettre ouverte afin d’exprimer ses inquiétudes sur l’évolution en cours du transport lagunaire à ABIDJAN.

Le Syndicat se réjouit de l’arrivée de nouvelles compagnies de transport lagunaire. Elles s’inscrivent dans le projet des pouvoirs publics de diversifier les modes de transport dans le district d’ABIDJAN. ABIDJAN est une ville d’eau, en pleine croissance économique et démographique où tous les grands quartiers ont, soit une façade lagunaire, soit ne sont pas éloignés d’un plan d’eau. Il est possible de les interconnecter par les bras lagunaires naturels existants, ce qui ferait de la ville un modèle unique. Nous pensons que ce fort potentiel de développement justifie le recours à de nouveaux intervenants pour atteindre l’objectif de diversifier les offres de transport sur l’ensemble du district d’ABIDJAN.

Monsieur le Président, ce grand projet a été conçu et élaboré par les pouvoirs publics sans que le Syndicat ait été consulté ou tout simplement informé sur le moindre aspect du dossier. Nos tentatives de recherche d’informations auprès de notre administration de tutelle (La DGAMP : Direction générale des affaires maritimes et portuaires) ou du Ministère des transports se sont toutes soldées, soit par le mutisme, soit par le refus pur et simple de nous recevoir. Tout ce que nous savons de ce projet, devenu réalité, nous l’avons appris par la presse locale ou internationale. Que faire devant cette opacité, un barrage érigé par les autorités ? Nous avons donc choisi, puisqu’il s’agit de notre métier et de notre vie, de nous adresser directement à vous par la voie d’une lettre ouverte. 

Une centaine de nouveaux bateaux arrivent et s’ajoutent à une centaine de pinasses et bateaux bus de la SOTRA en exercice, sans aucun plan de cohabitation et d’harmonisation entre les anciens et les nouveaux  acteurs, dans un contexte de vide juridique et sécuritaire, avec des bateaux aux caractéristiques techniques variables selon les compagnies et  définies à l’étranger.

D’où notre grande appréhension et nos interrogations qui portent sur 1/ La sécurité des passagers et du bateau, 2/L’absence d’entente entre les différents transporteurs, 3/ Les actions sociales et le patriotisme des pinassiers 4/ L’impact social sur les pinassiers et les doléances du Syndicat.

LIRE TOUT LE DOCUMENT

INFO UTILES

L’important programme de promotion du transport lagunaire, confié à deux compagnies privées, par les pouvoirs publics, a été conçu et réalisé à l’insu des transporteurs lagunaires traditionnels et de leur Syndicat. Lorsqu’ils l’ont appris et qu’ils ont voulu en être informés, toutes les portes leur ont été fermées...Tout lire

À propos

Syndicat national des pinassier de Côte d'Ivoire

Lire

Contacts

 SNPCI

 +225 00-000-00

Nous suivre

 Facebook
 Twitter
 Youtube